Urbanistic Noise Map Noise Criteria

PROCEDE-BREVET N°99 08039

Critères de niveaux sonores associés à l’urbanisme

Cet outil est un système d’identification et de caractérisation des paysages sonores d’un site en fonction d’une typologie urbaine. A partir des critères suivant d’identification de l’urbanisme : Tissus urbains, Voie de Transport et Distance, et pour un point déterminé du site, sont calculées les principales composantes du paysage sonore de jour et de nuit, et la valeur maximale admissible de niveau sonore attendu.
Cet outil permet de définir la frontière au-delà de laquelle les populations exposées vont exprimer une gêne. Ces critères correspondent à ceux déterminés à partir des normes NFS 31010 et NFS 31110 et sont conformes à la directive 2002/49/CE du Parlement Européen et du Conseil du 25 juin 2002, relative à l’évaluation et à la gestion du bruit dans l’environnement.

Les composantes sonores caractéristiques des paysages sonores urbains et périurbains sont issues de la sommation du bruit des transports terrestres et aériens et du bruit émis par les activités humaines. Les sources sont nombreuses et multiples. Il est difficile de déterminer leurs composantes et ce, quel que soit le jour de l’année.
Pourtant, la connaissance des composantes sonores des paysages sonores de nos urbanismes permet de connaître si l’implantation d’une voie de transport ou l’implantation de telle ou telle industrie, zone artisanale ou zone de loisirs, va entraîner des modifications de ces composantes sonores et donc, est susceptible de générer une gêne du voisinage (au sens de la loi sur le bruit de 1992).

Devant la complexité des paysages sonores, et vu l’impossibilité de procéder à des cartographies prévisionnelles du bruit dû à la totalité des sources sonores urbaines, des voies de transports et des activités humaines, il est apparu nécessaire d’avoir une approche globale et statistique du sujet grâce à Urbanistic Noise Map Noise criteria.

De l’identification de l’urbanisme découlent immédiatement les critères de niveaux sonores maximums admissibles dans l’environnement dans lequel se trouve l’observateur et ce, de jour comme de nuit.

Cette information liée à un Système d’Information Géographique permet à ce jour de procéder à des cartographies des critères de niveaux sonores maximums admissibles dans l’environnement.